Se connecter

Le Haut-Atlas en mode enduro

Spécial VTT au Maroc VTT au Maroc
Évaluer cet élément
(2 Votes)

Moins de trois heures d'avion pour profiter de températures clémentes durant votre pause hivernale. C'est là un des avantages majeurs du Maroc. Destination à la mode depuis quelques années, notamment suite à quelques vidéos de freeride alléchantes qui ont assurément apporté un regard nouveau sur les montagnes de ce vaste pays auprès de la communauté de riders, le Maroc se présente comme une belle alternative de séjour pour un combo bike/aventure/culture difficilement égalable.

Le Maroc, c'est un peu le pays des extrêmes... Marrakech et son flux incessant de touristes qui envahissent les rues de la ville, mélangés à la population locale dans un formidable vacarme et chaos. Très honnêtement, ça n'est vraiment la facette la plus attrayante du Maroc. L'authenticité a quitté depuis bien longtemps le coeur de la ville. La fameuse place Jemaa el-Fna qui abrite l'incontournable souk de Marrakech est devenu avec regret un piège à touristes où les prix sont inversément proportionnels à la qualité et à la sympathie des vendeurs. Quand on sait que les locaux surnomment cette ville "Arnakesh", on peut dire que le décor est planté.

Fort heureusement, notre programme enduro se déroulera bien loin de cet endroit, et les jours à venir seront bien plus paisibles et humainement enrichissants au milieu de nos hôtes, le peuple berbère, qui habitent les villages du Haut Atlas et dont nous emprunteront le formidable réseau de sentiers multiers que l'on nous promet comme exceptionnel et plein de flow pour la pratique de l'enduro. Info ou intox, il est temps de déballer nos spads et de rouler ces montagnes imposantes.

Après un premier transfert d'environ deux heures par la route, nous traversons la ville d'Amizmiz, au pied des montagnes, avant de s'engager sur une piste un peu moins conventionnelle pour prendre de l'altitude et rejoindre un plateau à quelques 2'000 mètres d'altitude, où nous pourrons trouver un gîte local pour la nuit. La transition entre Marrakech et le petit hameau de maisons de terre est saisissant. Ici les déplacements s'effectuent encore majoritairement en mules voir à pied. Les maisons sont plutôt rudimentaires vues de l'extérieur. Ici on utilise les ressources locales pour assurer la survie des habitants. Autant dire que notre bilan carbone de touriste sportif équipé de top matos importé de l'autre bout de la planète doit être au moins équivalent à l'intégralité de tous les bleds de la vallée. Mais les rencontres riches et la découverte d'une culture si exotique vaut finalement peut-être bien notre empreinte carbone discutable.

Pour se donner bonne conscience, on aura tout de même pris soin de récolter quelques vêtements et matériel scolaire avant notre départ que nous distribuons aux enfants du village, puisqu'ici la vie y est plutôt rudimentaire, ce qui n'enlève en rien le large sourire et la gentillesse permanente des Berbères.

Lets'ride... enfin, yallahhh!

Après cette immersion en terres inconnues, il est temps de sortir les vélos pour enfin goûter aux trails du Maroc. Notre 4x4 nous dépose à quelques kilomètres de notre gîte, et après quelques brèves explications sur le topo de la journée par nos guides, nous démarrons dans une impatience on ne peut moins dissimulée.

Agence de guides VTT au Maroc

Essentiellement habitués aux sentiers alpins, il faut bien reconnaître que les premiers coups de guidons sur le sol marocain demandent une concentration de tous les instants. Le sol est parfois fuyant et demande une attention toute particulière pour gérer les freinages et mettre un de l'angle dans les coubes. Cette différence notable de grip devient très vite très amusant et on en redemande. La pente ici est relativement douce, les trails à tendance vallonée et plutôt ouverts, offrant des paysages magnifiques et exotiques à souhaits. Des couleurs contrastées, des villages typiques aux mille senteurs, dont les rues s'emplissent brutalement d'enfants heureux de notre passage et de nos casacades, pas de doutes, on est totalement plongé dans ce trip haut en couleurs.

VTT enduro au Maroc

Le plus saisissant ici, c'est la richesse et la diversité géologique qui permet de traverser une variété surprenante de couleurs et de types de terrains. Tout au long de notre découverte, les trails se suivent mais ne se ressemblent clairement pas. Tout au long de nos rides, nous croisons ça et là des bergers et autres population locale qui ne manque jamais de nous saluer d'un chaleureux et souriant "Salam Alykoum".

Au fur-et-à-mesure de notre progression sur les pentes du Haut-Atlas, on comprend rapidement pourquoi il est ici nécessaire de s'entourer d'une logistique rôdée et de guides au clair avec leur itinéraire, parce que des trails ici, il y en a ici partout, mais tous ne mènent pas à Rome, mais plutôt souvent au bord de la rivière ou dans les champs. Ici, pas de cartes topo et les trails ne sont vraiment pas évidents à dénicher. Pour les transferts, là aussi, difficle de tout faire à la pédale, et un solide 4x4 équipé d'une galerie de toit pour le transport des bikes ets un minimum pour être assuré d'arriver au bout des pistes sans encombre avec votre précieux bike.

Pour s'alimenter, le meilleur moyen reste ici de profiter des discrètes tables d'hôtes que l'on peut souvent dénicher dans les villages, En échange de quelques dirhams, certains villageois vous accueillent à bras ouverts pour le repas de midi et vous feront goûter la gastronomie locale, simple mais vraiment savoureuse, à base de produits frais et on ne peut plus locaux... on peut même se demander si notre dernière tajine de poulet ne provenait pas directement d'un des gallinacé que nous avons effrayé au détour du trail quelques instants auparavant...

1905 famille tajine maroc

On se délecte également d'une thé à la menthe, dont le ratio eau/sucre semble souvent être en faveur de ce dernier. On évitera par contre se boire de l'eau autre que celle en bouteille car nos fragiles estomacs ne sont que moyennement rôdés à contenir l'eau des puits, et il serait vraiment dommage de gâcher son trip enduro au Maroc en finissant avec le ventre en vrac.

En marcge du côté ride, le Maroc dans sa version rurale et montagnarde est culturellement riche et captivant. Vous pourrez trouver de nombreux produits naturels comme l'huile d'argan ou d'olive, les herbes aromatiques ou des fruits secs tout au long de votre périple, dans les villages ou des coopératives essentiellement féminines où l'on vous expliquera en détails la fabrication de ces produits et leurs vertues médicales.

Coopérative huile d'argan au Maroc

Très franchement, il est difficile de prendre cette destination en défaut si on a soin de choisir un prestataire correct. Attention, ici il y a en a pour toutes les bourses, mais surtout toutes les qualités dans le domaine du séjour et plus particulièrement dans le VTT. Assurez-vous que votre choix se portera sur une agence accomplie dans la pratique que vous recherchez et que celle-ci propose réellement des trips enduro au-delà de leur site internet qui afficherait des tarifs trop alléchants.

Depuis quelques années, il est également possible de trouver des versions e-bikes des circuits enduro, avec location de VTT électriques récents et performants. Le Haut-Atlas, de par ses terrains valonnés est probablement une belle échappatoir pour les amateurs de rides électrifiés.

 

Media

  • Photos: Exoride
  • Vidéo: Exoride
  • Période idéale: Janvier, Février, Mars, Avril, Mai, Juin, Juillet, Août, Septembre, Octobre, Novembre, Décembre
Ajouter un Commentaire


Inscription à la newsletter